En_Cours.html
Appel_de_dossiers_Performance.html
A_venir.html
Historique.html
Archives.html
Contacts.html
http://galeriepopopgallery.com/
ENGLISHAccueil_AN.htmlAccueil_AN.htmlshapeimage_9_link_0



La table est l’espace nappé sous lequel le processus se déploie. La durée s’étire, irréversible malgré la répétition qui n’est jamais le retour du même, mais qui est de même : la différence produite par l’acte mutant. L’improvisation performative saisit en actes l’émergence d’événements imprévisibles pour mieux transformer les cellules obsessionnelles qui reviennent peuplées autrement de tous ces gestes et objets horizontalement disposés sous la table. En dessous, l’horizon des corps est flou. Une bouche-gâteau brouille l’espace limitrophe qui distingue les sujets et les objets. L’orifice troué dans le melon permet une meilleure pénétration au seuil d’une différenciation ontogénétique qui fonctionne sur le mode de l’hétérogénéisation. Un amoncellement brillant reflète la potentialité de la médiation alors que des souffles-ballons réalisent le pneuma d’un univers pluriel.


À l’écran, elle se montre cachée. Si le dispositif dévoile partiellement ce qui est invisible, il exacerbe surtout l’insaisissabilité de son corps et de ces objets  transformés par la médiation. Les sources altérées par la captation se manifestent en tant qu’objets hermétiques, et ce, nonobstant l’illusion d’accessibilité générée par le dispositif. Ici, l’éloignement règne précisément là où le regard sur les choses devient l’espace d’une rencontre espérée. Au lointain s’approche, telle une asymptote, la ligne d’horizon de tous ces corps brillants et dégoulinants attirée par la force gravitationnelle. Ils rampent au sol, arpentent les surfaces et s’exécutent à accueillir les contingences entre ce qu’ils engendrent clandestinement et ce qu’ils deviennent à travers leur projection.


                                                                                                            -Texte par Alexandre St-Onge


NADÈGE GREBMEIER FORGET est active et remarquée au sein de la communauté artistique de Montréal, tant dans le milieu des arts visuels que celui des arts vivants. Depuis 2009, à titre d’artiste visuelle, d’artiste de la performance ou de commissaire, elle a pris part et organisé de nombreux événements, festivals, conférences résidences aussi bien au Canada, aux États-Unis qu’en Europe. Elle a siégé sur de nombreux comités de sélection et de consultation. Elle est présentement vice-présidente du conseil d’administration du Centre CLARK et membre du comité de direction de la Galerie de l’UQAM. Ses œuvres les plus récentes ont, entre autres, été performées et/ou exposées au Musée régional de Rimouski, au Musée d’art contemporain des Laurentides, à VU centre de diffusion et de production de la photographie, à la galerie She Works Flexible à Houston au Texas, au théâtre Sophiensale à Berlin, au festival HOLD-FAST de la Galerie Eastern Edge à Terre-Neuve, au centre d’art Mains d’Œuvres à Paris et à Friche de la Belle de Mai à Marseille. 




ALEXANDRE ST-ONGE est un artiste audio, un musicien-improvisateur (basse, voix et électroniques) ainsi qu’un performeur sonore. Docteur en études et pratiques des arts (UQÀM, 2015), il est fasciné par la créativité en tant qu’approche pragmatique de l’insaisissable et a réalisé plus de dix disques solos dont : VUEIEN (Errant Bodies Press), Semblances (Avatar), viorupeeeeihean (Oral), Entités (Oral) et Kasi Naigo (squintfuckerpress). Conjointement avec Christof Migone, il a fondé squintfuckerpress et joue dans plusieurs groupes musicaux avec lesquels il a créé de nombreux disques : Klaxon Gueule, Shalabi Effect, Les esprits frappeurs, Pink Saliva, mineminemine, et sans, undo et K.A.N.T.N.A.G.A.N.O. Comme concepteur sonore il a travaillé avec la compagnie d’arts médiatiques et interdisciplinaires kondition pluriel ainsi que les artistes Marie Brassard, Karine Denault, Lynda Gaudreau, Line Nault, Jérémie Niel, Maryse Poulin et Mariko Tanabe.

Nadège Grebmeier Forget



Re-Reflecting On...



Performance samedi 17 décembre 2016

de 12 h à 17 h